Qualité de vie dans les villes - 2014

Newsroom

Qualité de vie dans les villes - 2014

  • 19 février 2014
  • Belgique, Bruxelles

Bruxelles occupe la 21ème place au classement des villes où la qualité de vie est la meilleure. Vienne domine le classement, comme les années précédentes, et Bagdad ferme à nouveau la marche. C’est ce qui ressort de l’enquête Mercer ‘Quality of Living 2014’ - qui étudie la qualité de la vie dans 223 villes. Ce rapport indique également que trois des cinq villes où la qualité de vie est la plus élevée sont européennes. Avec sa cinquième place, Vancouver est la ville d’Amérique du Nord la mieux notée. Bien qu’en progression, les villes d’Asie, du Moyen-Orient et d’Amérique latine restent encore dans le bas du classement. Les mieux classées de chaque région sont Singapour (25), Dubaï (73) et Pointe–à-Pitre en Guadeloupe (69).

Les villes européennes au top en soins de santé, infrastructure et loisirs

Le top 10 est constitué en grande partie de villes européennes. La raison en est évidente selon Koenraad Van Kerckhoven. «Les villes européennes sont tout simplement très agréables à vivre, par rapport au reste du monde. Elles sont sûres, politiquement stables et disposent de bonnes infrastructures. En outre, on y accorde beaucoup d’attention aux loisirs, et les soins de santé sont abordables et de haute qualité. C’est comme ça depuis un moment déjà. Les entreprises savent dès lors où elles mettent les pieds. Il y a par conséquent peu de changements par rapport à l'année dernière.»

Tbilissi en Géorgie obtient le plus mauvais score parmi les villes européennes et se classe à la 191ème place mondiale. Les autres villes européennes en bas de classement sont Minsk (189), Erevan (Arménie, 180), Tirana (Albanie, 179) et Saint-Pétersbourg (168). Une nouvelle ville européenne a fait son apparition dans la liste: Wroclaw, en Pologne. Depuis l'adhésion de la Pologne à l'UE, cette ville a connu une forte croissance économique, entre autres grâce à la présence de talents, de l’amélioration des infrastructures et des investissements étrangers et locaux.

Le Canada au top, les Etats-Unis moyens

De l'autre côté de l’Atlantique, ce sont les villes canadiennes qui récoltent les lauriers. Vancouver occupe la cinquième place dans le monde, suivie par Ottawa (14), Toronto (15) et Montréal (23). San Francisco, qui obtient le meilleur score aux États-Unis, n’est qu’à la 27ème place. Les plus mauvais résultats de la région: Mexico (122), Detroit (70), Saint-Louis (67), Houston (66) et Miami (65).

On constate de grandes différences en Amérique latine. Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) obtient la note la plus élevée de la région (69), suivie par San Juan (72), Montevideo (77), Buenos Aires (81) et Santiago (93). «En Amérique latine, les villes obtiennent en particulier des points grâce à un climat politique relativement stable. D’énormes investissements ont par ailleurs été également faits pour améliorer les infrastructures et le climat joue aussi un rôle important. Les plus mauvaises cotes sont principalement dues aux catastrophes naturelles dont la région est régulièrement victime, l'inégalité économique et la criminalité. Les employeurs ne peuvent donc pas faire autrement que de donner de fortes indemnités de compensation à leurs employés.»

La pollution de l’air a un impact négatif sur les villes chinoises

En Asie, Singapour occupe la 25ème place des villes les plus agréables. Le reste du top cinq asiatique est constitué de villes japonaises: Tokyo (43), Kobe (47), Yokohama (49) et Osaka (57). Douchanbé (209) au Tadjikistan obtient le plus mauvais score. Selon Van Kerckhoven, c’est en Asie que les écarts dans la qualité de la vie sont les plus importants: « Par exemple, les villes de Corée du Sud progressent encore et des villes de cette région inhabituelles pour les expats sont aussi sur la pente ascendante. Dans le même temps, on constate par exemple que la pollution de l’air a vraiment un impact négatif sur les résultats dans certaines régions de Chine. »

En ce qui concerne le Moyen-Orient et l’Afrique la ville la plus vivable est Dubaï (73), suivie par Abu Dhabi (78). Port Louis (Ile Maurice) (82) et les villes sud-africaines de Durban (85) et du Cap (90) complètent le top cinq. En général, les villes du Moyen-Orient et d’Afrique se situent dans la partie inférieure du classement mondial. Bagdad ferme la marche (223). « C’est en particulier l'Afrique qui constitue l’une des régions les plus difficiles pour les entreprises et les employés. L'instabilité régionale, les bouleversements politiques, les troubles civils, le manque d’infrastructures et les catastrophes naturelles y sont un frein à la qualité de vie dans les villes. Il est pourtant bon de constater que, là aussi, beaucoup de villes travaillent ardemment à leur positionnement.»

Cliquez ici pour un aperçu des 5 premières et des 5 dernières villes de chaque région.

 

À propos de l’enquête

La Worldwide Quality of Living Survey est une étude annuelle sur la qualité de vie des villes du monde. Les données ont été collectées de septembre à novembre 2013 et sont régulièrement mises à jour pour s’adapter aux changements d’environnement. Les rapports sont utilisés par les employeurs et les autorités. Le classement est basé sur un index de points, dans lequel Vienne obtient par exemple 190 points et Bagdad, 40. Les villes sont comparées à New York en tant que ville de référence, avec un score de 100. 39 facteurs sont pris en compte, des soins de santé, à l’éducation et les développements économiques, en passant par les services publics. L’enquête couvre au total 223 villes et aide les gouvernements et les grandes entreprises à confier des missions internationales aux travailleurs.

 

À propos de Mercer     


Mercer est l’un des leaders fournisseurs mondiaux en matière de conseil en talents, santé, pensions et investissements. Les consultants de Mercer aident leur clients à résoudre leurs problèmes les plus complexes en matière de conditions de travail et de capital humain par le développement et la gestion de programmes de santé, de retraite et d’avantages extralégaux.

Mercer emploie 20.000 collaborateurs et est présent dans plus de 40 pays. Mercer est une filiale à part entière de Marsh & McLennan Companies Inc.(NYSE: MMC). Marsh & McLennan Companies occupe 53.000 collaborateurs dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards de dollars et est également la maison-mère de Marsh, un leader mondial des assurances et de la gestion du risque, de Guy Carpenter, un leader mondial dans la gestion du risque et les services de réassurance interpersonelle et d’Oliver Wyman, un leader mondial de la consultance.

 

CONTACT INFORMATION