Mercer | Bruxelles à nouveau plus chère pour les expats

Mercer | Bruxelles à nouveau plus chère pour les expats

Bruxelles à nouveau plus chère pour les expats

  • 22 juin 2016
  • Belgique, Bruxelles

Bruxelles monte dans la liste des villes mondiales les plus chères, passant de la 102ème à la 86ème place. Au niveau européen, la capitale belge partage la 15ème place avec le Luxembourg. Pour la première fois, depuis des années, la ville angolaise Luanda n’occupe plus la première place: elle l’a cédée à Hong Kong. C’est ce qui ressort de la 22e étude Cost of Living du prestataire de services HR, Mercer.

L’étude annuelle Cost of Living compare les prix locaux de plus de 200 biens et services, comme les frais de logement, le transport, l’habillement, les produits ménagers et les loisirs. Les dépenses quotidiennes sont également étudiées comme le prix d’un litre de lait demi-écrémé ou d’un ticket de cinéma, mais aussi les loyers et le prix de la sécurité. Les multinationales et les autorités utilisent les informations de l’étude pour déterminer la politique de rémunération et les conditions de travail pour les expatriés.

La Suisse, en tête en Europe

Au sein de l’Europe, les employeurs doivent avant tout ouvrir leur portemonnaie s’ils veulent envoyer des employés en Suisse. “Les villes les plus chères d’Europe sont Zürich, Genève et Bern”, selon Ellen van Arenthals, Mobility Consultant Benelux chez Mercer. “Zürich et Genève se situent même dans le top 10 mondial. Pourtant, les villes suisses ont légèrement reculé par rapport à l’étude précédente. En effet, l’étude est mesurée en dollars, et le franc suisse est devenu moins fort entre-temps. Les autres villes européennes sont restées relativement stables. Ceci s’explique aussi par l’évolution des devises: l’euro et le dollar ont peu changé l’un par rapport à l’autre.”

La progression de 16 places de Bruxelles dans le classement mondial doit être relativisée eu égard à la chute de 46 places de 2015. Dans l’ensemble, en tant que ville mondiale, Bruxelles reste, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Europe, relativement abordable à l’échelle mondiale.
Les villes américaines montent

Cette année, les villes américaines connaissent une légère montée. C’est non seulement dû à un dollar fort, mais aussi  à cause de la chute d’autres villes dans d’autres régions. New York monte de 5 places pour arriver en numéro 11 et se place en tête des Etats-Unis. San Francisco avance de 11 places (jusqu’à la 26ème) et Los Angeles de 9 places (jusqu’à la 27ème).

Hong Kong, la ville la plus chère d’Asie et du monde

Hong Kong prend la première place qui était occupée par Luanda. Par ailleurs, cette année, c’est  la première fois qu’Hong Kong se hisse en tête du classement mondial. Singapore se retrouve comme l’année précédente à la 4ème place. Suivies par Shanghai (7) et Bejing (10).
Les villes africaines occupent également une place importante dans le top 10 mondial. Luanda (Angola, 2) est ainsi la ville la plus chère, suivie par Kinshasa (6) et N’Djhamena (9, Tchad). Au Moyen-Orient, les villes les plus chères sont Tel Aviv (19), Dubaï (21) et Abu Dhabi (25). En Amérique Latine, Buenos Aires (41) est la ville la plus chère, malgré sa chute de 22 places par rapport à 2015. San Juan (67, Puerto Rico) prend la deuxième place.

Expatriés de plus en plus importants, rémunération à la baisse

Pour les employeurs, les expatriés deviennent toujours plus importants. Cela vient du fait que,  pour les grandes entreprises, il devient plus difficile de trouver localement les employés dont ils ont besoin pour faire face à la concurrence internationale. “Les nouvelles technologies ne peuvent rien faire contre cela. On voit donc que les expats représentent une part importante de la stratégie d’entreprise des multinationales. En même temps, l’attention portée aux coûts générés par les expatriés devient plus grande. Via le package salarial de nombreux expatriés, on voit clairement que la croissance économique est en reste et que les marchés sont volatiles. Les entreprises comparent au mieux les données des différents pays. Ceci pour veiller à ce que les expatriés ne soient pas trop peu payés et certainement pas trop ”, explique van Arenthals.

Note pour la rédaction

L’étude Cost of Living a eu lieu en mars 2016. Les autorités et entreprises utilisent les données de cette étude pour leur politique du personnel. Le choix des villes provient des données disponibles. Pour le calcul des prix, les taux de change de la période de l’étude sont pris en compte.  A côté de cela, Mercer dispose d’une  banque de données internationale avec les prix de plus de 200 biens, services et produits.

Le classement complet peut être consulté ici. Cette liste ne peut être publiée intégralement, (hormis le top 10 et les 10 derniers). Pour plus d’information sur l’étude Cost of Living voir www.mercer.com/col.

À propos de Mercer     

Mercer est l’un des leaders fournisseurs mondiaux en matière de conseil en talents, santé, pensions et investissements. Les consultants de Mercer aident leurs clients à résoudre leurs problèmes les plus complexes en matière de conditions de travail et de capital humain par le développement et la gestion de programmes de santé, de retraite et d’avantages extralégaux. Mercer emploie 20.000 collaborateurs et est présent dans plus de 40 pays. Mercer est une filiale à part entière de Marsh & McLennan Companies Inc.(NYSE : MMC). Marsh & McLennan Companies occupe 57.000 collaborateurs dans le monde et un chiffre d’affaires de plus de 13 milliards de dollars et est également la maison-mère de Marsh, un leader en assurance et gestion du risque, de Guy Carpenter, leader en gestion du risque et services de réassurance interpersonnelle et d’Oliver Wyman, un leader en consultance.

CONTACT INFORMATION